Actualité du monde de l’éducation du 31 janvier au 6 février 2019

Le bulletin de veille est une sélection d’articles, hebdomadaire (hors vacances scolaires), réalisée par le documentaliste de l’ISFEC AFAREC IdF sur l’actualité du monde de l’éducation.

Sommaire

PARU AU JOURNAL OFFICIEL (JO), AU BULLETIN OFFICIEL (BO)

 Arrêté publié dans le Journal Officiel n°0027 du 1 février 2019 – autorisant au titre de l’année 2019 l’ouverture d’une session supplémentaire du concours externe de recrutement de professeurs des écoles stagiaires (académie de Créteil et académie de Versailles)

Arrêté du 10 janvier 2019 autorisant au titre de l’année 2019 l’ouverture d’une session supplémentaire du concours externe de recrutement de professeurs des écoles stagiaires (académie de Créteil et académie de Versailles)

 Note de service publiée dans le Bulletin Officiel n°5 du 31 janvier 2019 – Diplôme de compétence en langue

Diplôme de compétence en langue

Calendrier des sessions 2018-2019 et 2019-2020

Note de service n° 2019-009 du 30-1-2019- NOR MENE1901532N

 Circulaire publiée dans le Bulletin Officiel n°5 du 31 janvier 2019 – Développement du chant choral à l’école

Actions éducatives

Développement du chant choral à l’école

Circulaire n° 2019-013 du 18-1-2019- NOR MENE1902954C

 Note de service publiée dans le Bulletin Officiel n°5 du 31 janvier 2019 – Calendrier de la session 2019 des baccalauréats général et technologique dans les académies de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique, de La Réunion et de Mayotte

Orientations et examens

Calendrier de la session 2019 des baccalauréats général et technologique dans les académies de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique, de La Réunion et de Mayotte

Note de service n° 2019-008 du 29-1-2019- NOR MENE1900451N

 Arrêté publié dans le Bulletin Officiel n°5 du 31 janvier 2019 – Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche

Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche

Organisation du service pour l’année scolaire et universitaire 2018-2019 : modification

Arrêté du 28-12-2018- NOR MENI1900034A 

Circulaire publiée dans le Bulletin Officiel n°5 du 31 janvier 2019 – Gestion des pensions de retraite

Pensions

Gestion des pensions de retraite

Circulaire n° 2019-002 du 22-1-2019- NOR MENF1834132C

ARTICLES (1er et 2nd degré)

« Bruno Robbes : Qu’est-ce qu’apprendre ? »

« « La connaissance est subjective, elle est le fruit intériorisé et global de l’expérience individuelle – Le savoir est le résultat d’un processus d’objectivation des connaissances par un travail intellectuel autour d’un cadre théorique ». Bruno Robbes ouvre cet article de synthèse sur l’apprendre par cette citation de JP Astolfi.

Il revient sur l’importance des conceptions de l’apprenant, y compris les conflits socio-cognitifs.

Il montre qu’apprendre est un projet personnel, entre expérience et culture et rappelle le rôle de la motivation dans l’apprentissage. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 6 février 2019

« Neurosciences : La résistance d’Olivier Houdé [face à « « une instrumentalisation » des neurosciences par JM Blanquer »] »

« « Procéder comme le fait M. Dehaene, par injonctions, est contreproductif. On donne une image péremptoire des neurosciences qui pourrait se retourner contre elles ».

Dans Le Nouvel Obs, Olivier Houdé, qui a refusé de siéger au Conseil scientifique de l’éducation nationale, étrille ses membres. Il dénonce « une instrumentalisation » des neurosciences par JM Blanquer. Il n’est pas seul. JP Lachaux estime que les apports scientifiques mettront 15 à 20 ans à pénétrer les classes. « Un temps qui a peu à voir avec celui de la politique », souligne le journaliste G. Le Guellec.

Dans un autre article, O Houdé s’élève contre l’instrumentalisation des sciences du cerveau par Jean-Michel Blanquer et son conseiller Stanislas Dehaene. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 février 2019

« Les ESPE font place aux INSPE »

« Créées en 2013 lors de la loi Peillon sur la refondation de l’école, les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) changent d’appellation [et va à présent s’appeler Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPE)]. […] »

Article de Najoua Azlag paru le 4 février 2019 sur le site vousnousils : l’e-mag de l’éducation

« Confiance » [Loi sur l’école de la confiance/Loi Blanquer – Evaluation des politiques scolaires – « Jean-Michel Blanquer renonce à fusionner les académies » – « Liberté pédagogique, une notion douteuse »]

« Loi sur l’école : Jean-Michel Blanquer ravive malgré lui la guerre public-privé

“En rendant l’instruction obligatoire dès l’âge de trois ans, la loi va obliger les communes à financer les maternelles privées sous contrat.”

L’évaluation des politiques scolaires, une affaire de « fourmi » ou d’« éléphant » ?

Par Marie Piquemal

“L’indépendance des membres du Cnesco n’est pas un sujet pour le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. Pour lui, seul compte le nouveau rôle du Conseil : évaluer les établissements scolaires.”

Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer renonce à fusionner les académies par Denis Peiron

“Conséquence logique, quoique différée, de la réforme territoriale de 2016, le ministère de l’éducation s’était attelé à la fusion des rectorats pour que leurs contours épousent ceux des régions, qui sont au nombre de 13, contre 22 précédemment. Ce chantier devait concerner les académies situées au sein des nouvelles grandes régions (Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Grand-Est, Bourgogne-France-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Normandie) mais aussi les autres, comme Aix-Marseille et Nice, qui cohabitent en Paca.

Mais les gilets jaunes sont venus changer la donne. Le mouvement, qui a mis en lumière des enjeux de maillage des services publics et de proximité des lieux de prise de décision, a conduit Jean-Michel Blanquer à revoir sa copie.” […]

Liberté pédagogique, une notion douteuse

“Beaucoup d’enseignants, de convictions très différentes, revendiquent hautement la « liberté pédagogique ». Evidemment, elle est surtout mise en avant lorsque les directives officielles, venues d’en haut, ne plaisent pas. Hier, on proclamait son opposition à la réforme du collège, on ne mettrait pas en œuvre les EPI, l’accompagnement personnalisé, on n’appliquerait pas les programmes de cycle, on se fichait du socle commun et pour mener la juste lutte contre au choix le triomphe du libéralisme, la destruction de la culture ou le totalitarisme des fous furieux qui nous gouvernent, on validerait les compétences de tous les élèves quel que soit leur niveau, on tricherait sur les relevés de services ou le cahier de textes, on proclamerait sa glorieuse « désobéissance » . Avant-hier, les autoproclamés « désobéissants » refusaient la mise en place de certains dispositifs à l’école primaire. Et aujourd’hui, certains lancent le mot d’ordre de refus de faire passer une évaluation à leurs élèves, malgré les directives, d’autres à défaut d’aller sur les rond-points se déclarent prêts à mettre, avec leur beau stylo rouge, 20 sur 20 à tous leurs élèves ou à prendre ceux-ci en classe sans faire cours (pas sûr que cela soit vraiment mis en œuvre d’ailleurs). Et d’aucuns d’évoquer non seulement le droit de ne pas obéir mais quasiment le devoir de le faire, en rappelant Vichy (mais il est vrai que pour certains, les gouvernants actuels sont des dictateurs « pire que Hitler » a-t-on même pu lire)” »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 4 février 2019 réalisée par Bernard Desclaux

« En cas d’accident [dû à un défaut d’entretien] qui est responsable ? »

« « Dans un établissement scolaire, en cas d’accident dû à un défaut d’entretien qui est responsable », demande l’Autonome de solidarité ?

« La victime d’un dommage causé par un ouvrage public peut saisir le tribunal administratif pour faire reconnaître la responsabilité de l’Etat ou celle de la collectivité de rattachement. Les responsabilités peuvent être partagées y compris du fait de la faute commise par la victime. Comment sont mises en jeu les différentes responsabilités ? » »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 février 2019

« Loi Blanquer : Le point après l’adoption en commission [de l’éducation à l’Assemblée nationale] »

« Après trois jours de débats, quel texte de la loi Blanquer a été retenu par la commission de l’éducation de l’Assemblée ?

Fourre-tout législatif au départ, la loi ressort enrichie et aussi beaucoup plus cohérente à l’issue des délibérations. C’est un véritable instrument d’évolution de l’Ecole qu’a écrit JM Blanquer et adopté la commission. Très présent dans les débats, le ministre a réussi à faire passer des idées qui concernent directement la vie des enseignants. […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 1er février 2019

« Bien-être : Pratiquer le yoga pour mieux vivre l’école ? »

« Face aux souffrances ordinaires,  au  stress, aux tensions et pressions que vivent les élèves  au quotidien, le yoga pratiqué en contexte scolaire peut-il être un appui pour mieux vivre l’école ?

L’Ecole est une institution qui a une place particulière dans la construction psychique et sociale des sujets : elle est souvent le premier lieu de séparation avec la famille, l’un des premiers lieux de socialisation, d’apprentissage de savoirs,  mais aussi des normes et des valeurs de sa société, le premier lieu du rapport à l’altérité, le premier lieu de compétition et de solidarité, l’un des premiers lieux de souffrance parfois.

L’éducation est affaire de tripes, d’affects, de relations humaines, de plaisir, de souffrances, d’ennui, de rapport à l’Autre, de rencontre à l’autre sexe, à l’autre âge, à l’autre social, à l’autre culturel, à la différence. Ce passage marquera notre personnalité… […] »

Article de Béatrice Mabilon-Bonfils paru dans l’expresso du 31 janvier 2019

ÉDUCATION ET NUMÉRIQUE (1er et 2nd degré)

Bruno Devauchelle : « Le numérique et la dépression collective »

« Sur son blog [Veille et Analyse TICE : Partager, débattre et apprendre] B[runo] Devauchelle appelle à une évolution des rôles en éducation. « Faire société » et développer cette capacité chez chacun des jeunes et des adultes c’est choisir d’assumer une responsabilité active face à une dépression collective dont la légitimité ne peut être contestée. Mais le constat ne suffirait pas, tout éducateur se doit de participer au développement d’une éducation qui permette de faire société, de réinventer la société ». Pour lui, le développement du numérique explique la « dépression collective » qui frappe le pays.

« Les mouvements auxquels nous assistons depuis plusieurs mois sont surtout le signe d’une forme de « dépression collective ». Dépression d’autant plus étonnante qu’elle n’est pas basée sur la perte d’un sentiment d’auto-efficacité, la plupart de ceux qui s’expriment dans la rue pensent qu’ils peuvent arriver à changer le cours des choses, mais plutôt à un manque « d’estime de soi ». Même si cette analyse est un peu caricaturale et trop rapide, elle permet toutefois d’aborder la question des éléments de contexte qui peuvent amener à ce que nous nommons dépression collective.

Nous vivons depuis maintenant 50 ans la montée en puissance de l’informatique dans la société. Après avoir concerné le monde des entreprises et du travail en général, l’informatique s’est offert une place de premier choix dans notre vie quotidienne allant jusqu’à devenir un « allant de soi », marquant ainsi le caractère quasi inéluctable de la généralisation de l’informatique en arrière-plan de ce que l’on nomme désormais numérique. Dans le même temps c’est cette même informatique qui a transformé le travail et l’a complexifié en automatisant de plus en plus de tâches routinières ». »

Article de Bruno Devauchelle parue dans l’expresso du 4 février 2019

« Bruno Devauchelle : Comprendre les médiations de l’information »

« Pourquoi est-il urgent que le monde enseignant s’empare de la question de l’information ?

Parce que les jeunes qu’ils ont en charge d’instruire et d’éduquer ont besoin de « nouveaux médiateurs ». Et ce ne sont pas seulement ceux dont ce devrait être prioritairement la charge – les professeurs documentalistes – mais bien l’ensemble des enseignants qui ont le devoir de s’interroger sur leur rapport à l’information et donc au savoir et à la connaissance.

L’expérience montre, malheureusement, que si l’on cantonne un objet d’apprentissage à un groupe spécifique d’enseignants, les autres membres de l’équipe s’en éloignent voire y deviennent indifférents : c’est l’un des effets très négatif de la conception du métier d’enseignant par rapport aux contenus disciplinaires.

Au-delà de la question habituelle de l’EMI et de la littératie, il s’agit ici de questionner un point souvent négligé et qui est important, celui qui concerne les « inter-médiaires » : ce sont bien sûr les personnes, professionnelles ou non, ce sont aussi les actions de médiations menées par ces personnes. […] »

Chronique de Bruno Devauchelle parue dans l’expresso du 1er février 2019

Forum des pratiques numériques pour l’éducation : « EIDOS 64 : Prendre le jeu au sérieux »

« Jeu sérieux, jeu vidéo, jeu de rôles, jeu d’écriture, escape game, ludification des apprentissages … : le jeu a-t-il vraiment sa place en classe ? A quelles conditions, avec quels profits et selon quelles modalités ?

Ces questions ont été au centre du forum Eidos 64, le forum des pratiques numériques pour l’éducation, qui s’est tenu à Pau le 30 janvier 2019. Psychologues et pédagogues, chercheur.es et enseignant.es ont confronté leurs regards, partagé réflexions et expériences. Pour au final combattre bien des idées reçues et livrer de fécondes propositions de travail avec les élèves. Avec comme récompense le plaisir non seulement de jouer, mais d’apprendre et d’enseigner ? […] »

Article de Jean-Michel Le Baut paru dans l’expresso du 1er février 2019

1er DEGRÉ

« Maths : La mallette maternelle de la Copirelem »

« La Copirelem propose une mallette Maternelle que tout un chacun peut télécharger. La découverte du nombre s’appuie sur des jeux : Jeu de l’ordre, Train des lapins, Les graines, Les ogres, Les vaches… »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 6 février 2019

« Maternelle : Des sacs de maths à ramener à la maison »

« « Faire rentrer dans les chaumières les maths, sur des jeux simples (il ne s’agit, pas de devoirs déguisés), c’est proposer des temps de partages positifs, de math, mais aussi de langage. Voici une première série de 17 idées pour des sacs math, cible MS-GS principalement. GS-CP suivront … ! »

Valentine Hurtrelle, une enseignante qui a une formation scientifique au départ, propose [sur son site MurVero : la classe atelier] des choses accessibles comme des mains de mousse avec des doigts pour compter, un livre pour compter à rebours, un jeu de domino… »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 6 février 2019

Primaire : « Philippe Nicolas : Des CM2 sur la trace des loups »

« Philippe Nicolas, c’est cet enseignant qui a emmené ses élèves de CE2/CM1 en expédition au lac Miroir de Queyras pour le cartographier, comme nous vous l’avons raconté au printemps dernier. Cette année, c’est avec sa classe de CM2 de l’école Rep Les Grésillons de Gennevilliers (92) que Philippe part à l’aventure.

Le projet de cette année ? Observer les loups dans leur milieu naturel. Rien que ça. Et encore une fois, un challenge ambitieux relevé avec brio. […] »

Article de Lilia Ben Hammouda paru dans l’expresso du 6 février 2019

Billet de blog : « Marc Bablet : Pour piloter, l’évaluation chiffrée ne suffit pas… »

« « Pour mieux piloter, l’analyse de la situation ne peut se suffire des statistiques de résultats des élèves comme le propose la gouvernance par les nombres, il faut aussi bien connaître ce qui se passe dans les académies, départements, circonscriptions, écoles et classes et le partager honnêtement », écrit Marc Bablet dans un nouvel article de son blog sur le pilotage du premier degré.

« La domination de la gouvernance par les nombres depuis les années quatre vingt dix [90] a fait beaucoup de mal à la réflexion pédagogique et éducative, la résumant souvent à des comparaisons de nombres, là où il faut construire des hypothèses explicatives. Il faut notamment disposer d’une analyse du travail réalisé actuellement véritablement par l’ensemble des acteurs sur tel ou tel sujet d’intérêt national ». M Bablet réfute le mythe entretenu autour des évaluations de CP. » […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 1er février 2019

2nd DEGRÉ

« SVT : Créer des schémas avec [l’application] Biorender »

« Cette nouvelle application fait des déjà des heureux parmi les professeurs de biologie de la planète. Biorender permet de créer des schémas scientifiques rapidement grâce à des centaines de modèles déjà enregistrés dans sa base. Anticorps, enzymes, ADN, organes, animaux …

La banque balaye l’ensemble du programme des sciences de la vie. Disponible en ligne et sans téléchargement, la version gratuite se teste pour l’instant avec une adresse email et un mot de passe. Exportable librement en JPEG, les productions des enseignants et des élèves peuvent aussi être partagées facilement. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 février 2019

« Option grec ou latin : proposée dans 72% des lycées publics »

« Rentrée 2019 : le ministère de l’Education nationale donne des chiffres sur certains enseignements de spécialité, et l’option langues anciennes. […] »

Article de Sandra Ktourza paru le 5 février 2019 sur le site vousnousils : l’e-mag de l’éducation

« Réforme du lycée »

« Réforme du lycée : 92% des lycées proposeront au moins 7 enseignements de spécialité

“A quelques mois de la rentrée scolaire 2019 et alors que les lycéens de seconde doivent faire leurs premiers choix, le ministère de l’Education communique un premier état des lieux chiffrés de sa réforme.”

Jean Michel Blanquer au JDD : « La réforme du lycée permet de compenser les inégalités »

“Alors que son projet de loi est examiné à l’Assemblée, le ministre de l’Éducation nationale analyse la crise des Gilets jaunes comme une demande d’amour et défend sa réforme des lycées.”

Point de vue sur la réforme du lycée, argumentaire à la hache… Par David L sur son blog

“Leurs restrictions de moyens d’enseignement annoncés pour l’année scolaire 2019-2020 dévoilent la vraie nature de la réforme des lycées, et suscitent une contestation légitime. Je suis partisan, pour l’éducation, de réformes ambitieuses, animées par une volonté d’émancipation de notre jeunesse et de justice sociale. La réforme Blanquer en est l’antithèse, selon moi, voilà pourquoi…”

Réforme du lycée général : il faudrait ajouter une offre d’option facultative de mathématiques en classe de première générale. Par Bruno Magliulo

“La réforme de la voie générale du lycée prévoit la possibilité, pour les élèves, d’opter en classe terminale pour un enseignement facultatif de « mathématiques complémentaires » qui est réservé aux lycéens n’ayant pas choisi l’enseignement de spécialité de mathématiques a horaire lourd (6 heures par semaine) et qui ne souhaitent pour autant pas être privés de toute formation dans ce domaine. Une telle possibilité n’est pas prévue au niveau de la classe de première. Nous suggérons d’améliorer significativement la grille horaire actuellement prévue en ajoutant une telle offre, au motif que cela améliorerait fortement le dispositif prévu, et serait de nature à satisfaire les besoins de nombreuses familles, et ce à coût quasi constant.” […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 4 février 2019 réalisée par Bernard Desclaux

Lettres : « Jean-Michel Le Baut : Ecrire pour s’approprier les œuvres et internet »

« L’écrit d’appropriation est une recommandation des nouveaux programmes de français au lycée. Comment la mettre en œuvre en classe ? Comment faire aussi de cet écrit d’appropriation d’une œuvre littéraire un travail de réappropriation d’internet ?

Des lycéenn.nes de l’Iroise à Brest ont tenté de reconstituer l’identité d’un personnage de Sylvie Germain en créant les traces qu’il aurait pu laisser en ligne sur les réseaux sociaux, moteurs de recherche, sites de vente, répondeurs, plateformes de streaming…

Partagé sur leur blog i-voix, le travail créatif renforce le plaisir de la lecture et l’intelligence de l’œuvre. La pratique réflexive permet même aux élèves de construire une distance critique par rapport à leurs propres usages numériques. Jusqu’à réaliser le vœu de Louise Merzeau : apprendre à « anticiper le devenir trace de sa présence en ligne » ?

Ce travail présenté au récent forum Eidos 64 ouvre d’intéressantes perspectives pédagogiques à la veille du Safer internet day 2019. Et si on complétait le RGPD par une véritable pédagogie des données ? […] »

Article de Jean-Michel Le Baut paru dans l’expresso du 4 février 2019

Lettres/Langues et Cultures de l’Antiquité : « Faciliter l’écriture en collaboration »

« « Il ne suffit pas de mettre des élèves en groupes pour qu’ils apprennent la coopération. C’est une épineuse question à laquelle les outils numériques que je vais présenter ici tentent de répondre simplement. »

Sur le site […] [académique] de l’académie de Reims, Adeline Toussaint Conseil propose 5 tutoriels vidéo pour aider à mettre en œuvre dans la classe  des pratiques d’écriture collaborative : présentation de l’éditeur en ligne que constitue le pad, exemples d’utilisation pour l’écriture d’invention, l’écriture argumentative, la lecture analytique, la traduction à plusieurs en Langues et Culture de l’Antiquité [LCA] … »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 février 2019

« Théâtre et peinture : L’école des dentellières ? »

« A Château-Gontier, Pascal Doisneau a conduit ses secondes [2nde] à construire des liens entre la pièce de Molière « L’école des femmes » et le tableau de Vermeer « La dentellière ».

Un débat est orchestré autour de la fiction suivante : « Un metteur en scène souhaite placer ce tableau sur l’affiche du spectacle. Un débat nait avec sa troupe, à laquelle il a fait la proposition. Trouvez les explications et arguments qui nourrissent ce débat. Vous placerez les mots suivants : couleurs, lumière, composition de l’image, cadrage, angle de vue. »

Dans un second temps est lancée cette écriture créative : «  Imaginez, en respectant les règles d’écriture théâtrale et le ton de la pièce de Molière, le discours que pourrait tenir Arnolphe à Agnès à partir de ce tableau, tel que vous l’avez analysé, et ce qu’elle pourrait répondre au nom de la liberté des femmes, de leur droit à l’éducation et à l’autonomie. » »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 février 2019

Réforme du baccalauréat : « Géographie : Des ressources pour les nouveaux programmes »

« Comment préparer ses cours à la fois pour la seconde et la première pour la rentrée 2019 ?

Le site Géoconfluences vient de donner un vrai coup de pouce en publiant une recension de ses articles utilisables pour les nouveaux programmes de 2de, 1ère générale et 1ère technologique et l’enseignement de spécialité HGGSP. Il ne reste plus à couvrir que le programme du lycée professionnel (qui sera publié en février). »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 1er février 2019

« Espagnol : Travailler la prononciation »

« « En compréhension de l’oral, outre le lexique inconnu, les phénomènes de synalèphe dans la chaîne parlée mettent également les élèves en difficulté. Aussi, attirer leur attention sur cet aspect, les entraîner à repérer les synalèphes et à les respecter eux-mêmes est  essentiel ».

Au lycée Marlioz à Aix-les-Bains, Marie-Lucie Da Fonseca montre comment s’y prendre. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 31 janvier 2019

« Anglais : Un espace pour le bac blanc en L[ycée] P[rofessionnel] »

« « Vous trouverez dans cette rubrique à votre disposition les documents officiels et supports d’entraînement afin de participer à l’évènement, préparer, mettre en œuvre et évaluer la performance des élèves ».

Le site académique d’Aix Marseille invite les enseignants à échanger leurs documents et propose déjà des fichiers pour organiser son bac blanc. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 31 janvier 2019

RADIO, TV, VIDÉOS…

« Confiance » [Podcast : France Culture : « Réduire la taille des classes règle-t-il tous les problèmes de l’école ? »]

«  […] Réduire la taille des classes règle-t-il tous les problèmes de l’école ?

Sur France Culture [Etre et savoir, émission de Louise Tourret], “Etre et savoir se penche sur le premier bilan des CP à 12, l’une des mesures phares du gouvernement.”

Avec Julien Grenet, chargé de recherche au CNRS et professeur associé à l’École d’économie de Paris. Laurent Lima, Maître de conférence au laboratoire de recherche sur les apprentissages en contexte (LaRAC), directeur du département de sciences de l’éducation de l’université Grenoble-Alpes (UGA). Marc Bablet, Inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional retraité, ancien chef du bureau de l’éducation prioritaire à la Dgesco, et auteur d’un blog consacré à l’éducation sur Médiapart. Francette Popineau, co-secrétaire générale et porte-parole du SNUipp-FSU. […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 4 février 2019 réalisée par Bernard Desclaux

COLLOQUES, SÉMINAIRES, EXPOSITIONS, MOOC…

« Espagnol : Un Mooc pour les professeurs »

« L’Institut Cervantes propose un Mooc aux enseignants d’espagnol sur la plateforme Miriadax. Le programme dure 4 semaines. Il permet de travailler l’organisation des apprentissages, l’évaluation, l’autonomie. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 31 janvier 2019

RAPPORTS, ETUDES, THÈSES, REVUE…

Revue canadienne de linguistique appliquée : « La syntaxe avant tout »

« « Il faut commencer par la structure des phrases simples, puis passer à la construction de phrases complexes. Les accords devraient être enseignés uniquement lorsque la base est maîtrisée ». Marie-Claude Boivin (Université de Montréal) et Reine Pinsonneault (UQAM) publient dans la Revue canadienne de linguistique appliquée un article analysant les erreurs dans un millier de textes d’écoliers, collégiens et lycéens.

« À tous les niveaux scolaires, les erreurs les plus fréquentes relèvent de la syntaxe (en particulier, ponctuation et homophones grammaticaux). Le nombre d’erreurs liées à la phrase simple diminue peu avec le niveau. Parfois, il n’y a pas de différence significative entre certains niveaux, notamment entre la 2e secondaire et la 6e primaire. Aussi, les élèves de 2e secondaire font significativement plus d’erreurs d’accord régi par le sujet que ceux de la 6e primaire.

Cette absence apparente de progression pour certaines catégories pourrait être attribuée à la production par les élèves plus âgés de contextes syntaxiques plus complexes. Les résultats permettent de discuter certains indicateurs de maturité syntaxique », notent-elles. Elles insistent sur l’importance de travailler la syntaxe, qui traite principalement de l’ordre des mots et de la structure interne des groupes de mots dans la phrase. «C’est la clé pour maîtriser le français écrit », affirme Reine Pinsonneault dans un article publié par l’UQAM. « Les élèves doivent savoir qu’on ne peut pas uniquement faire l’accord avec le mot à gauche ou à droite; il faut avoir une vue d’ensemble de la phrase et comprendre les relations entre les groupes de mots. » »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 février 2019

Revue La recherche en éducation : « Audrey Murillo : Parcoursup, les fiches de renseignement [informations personnelles des élèves demandées par les enseignants en début d’année] […] »

« Alors qu’avec Parcoursup et les Fiches Avenir les professeurs sont invités à recueillir des informations personnelles sur les engagements, les pratiques, l’environnement social des élèves, Audrey Murillo livre une nouvelle étude, dans la revue La recherche en éducation (n°19), sur la façon dont les lycéens accueillent et utilisent les fiches de renseignement. Elle montre que les élèves les plus gênés par la pratique, très générale, des fiches de renseignement sont les plus défavorisés. Les élèves doutent de la bienveillance avec laquelle ces fiches seront traitées. Par conséquent ils développent des stratégies pour mentir. Mais pas sur les mêmes domaines : les plus défavorisés mentent sur leur famille, les plus favorisés sur leur hobbies.

Pour A[udrey] Murillo, globalement les fiches de renseignement renforcent les avantages des plus favorisés grâce à l’effet Pygmalion. Il importe que les enseignants, quelles que soient les incitations officielles, s’interrogent sur les questions qu’ils posent à leurs élèves […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 février 2019

SITES A CONSULTER, APPLIS A TESTER

La Classe maternelle N°276 recommande des sites et des blogs :

Réseau Canopé : « La banque de séquences didactiques » (Cycle 1>Lycée)

« C’est un site de découverte et d’analyse de pratiques d’enseignement, comprenant des séries de vidéos tournées en classe.

Le site est proposé par le réseau Canopé [tous les cycles, cycle 2, cycle 3, collège, lycée] opérateur du ministère de l’Education nationale.

Pour profiter de cette banque de séquences filmées, il est nécessaire de s’inscrire avec son adresse académique ou toute autre adresse électronique valide. On a alors accès à plus de 600 vidéos classées en séries.

Avec l’onglet « école », on peut trier les films en fonctions des cycles.

Pour le Cycle 1, plusieurs séries sont disponibles : les activités phonologiques, un atelier sciences sur l’air en mouvement, l’enseignement bilingue français-allemand, un jardin remarquable à Nîmes… Chaque série se compose de séquences tournées en classe et permet de se plonger au cœur des activités pédagogiques. On peut observer le travail de l’enseignant, les réactions des élèves… avec un minimum de commentaires, car le montage permet de suivre facilement le déroulé des séances. Intéressant pour trouver des nouvelles idées ou affûter sa pratique.»

Numérique : « Guide d’applications [pour tablettes] » (Tous cycles)

« Votre école possède des tablettes, mais vous ne savez pas quelles applications installer ?

Depuis plusieurs années, La souris grise réalise un important travail de veille éducative sur l’actualité des applis. Depuis quelques mois, les recensions sont moins nombreuses, mais vous avez toujours accès aux archives du site, avec des applis classées par âges. Chaque titre fait l’objet d’un test approfondi, d’un résumé pour les pressés et de nombreuses copies d’écrans. On y indique aussi les points de vigilance : présence ou non de pubs par exemple, nécessité ou non d’une connexion… Un précieux guide pour accompagner notamment les parents dans les questions qu’ils peuvent se poser sur les usages de la tablette. »

« Activités en ligne Lulu la taupe » (Tous cycles)

« Pour utiliser les fonctions pédagogiques de votre ordinateur de classe, voici un site léger avec des activités pour les plus petits.

Au programme : discrimination visuelle (avec les jeux des ombres), initiation aux maths (compter, ranger…), coloriages en ligne, jeux éducatifs. Vous y trouverez aussi des jeux à imprimer, dont des labyrinthes et des cahiers d’activités. Pratique. »

Web série : « La famille Tout-Ecran » (Enseignants)

« Après le guide papier la famille Tout-Ecran qui synthétise des conseils en éducation autour des écrans, voici la web-série éponyme ! Portée par le Clemi [Centre pour l’éducation aux médias et à l’information], le réseau Canopé et la Cnaf, elle met en scène les personnages de cette famille : les parents, l’ado Julien et les 2 enfants Théo (8 ans) et Mélina (4 ans). Il s’agit donc d’un outil d’accompagnement pour les familles pour apprendre notamment à maîtriser le temps d’écran et à se protéger des images violentes.

Chacun des 15 épisodes durent moins de 2 minutes. Un format ludique idéal pour glaner les principales informations. »

« Jeux athlétiques »

« Discipline reine des Jeux olympiques, l’athlétisme est un sport universel dont l’origine étymologique (grecque) signifie « combat ». Sa simplicité de mise en œuvre en fait par ailleurs une activité facile à pratiquer à l’école, dès le Cycle 1. Nous avons sélectionné pour vous quelques ressources pour vous mettre en jambes…

Pour débuter : « L’équipe départementale EPS de la Sarthe édite un document qui, malgré son âge (il date de 2002), n’a pas perdu de son intérêt ! Il s’adresse aux nouveaux enseignants avec une unité d’apprentissage complète clés en main. On y trouve des fiches pratiques illustrées de schémas clairs pour la course, les jeux collectifs, et même l’orientation. Des fiches de suivi complètent le tout. Progressif et facile à mettre en œuvre !

Courir, sauter, lancer : « Le groupement de recherche en EPS des Côtes-d’Armor propose, lui, des ateliers originaux autour de 3 gestes fondamentaux : courir, sauter, lancer.

La prise en main est aisée grâce aux photos d’illustration. Surtout, les auteurs ont prévu des variables pour ajuster l’activité au niveau de votre classe. Un document précieux.

Séquence course : « Une collègue bloggeuse partage une séquence de 6 séances pour les MS/GS. L’école d’Alara publie ainsi des situations de jeu, des ateliers et des courses de relais. La forme choisie est celle des fiches de prép’, avec des phases bien détaillées, de l’échauffement jusqu’au retour au calme. »

La course de vitesse en vidéo : « Sur sa chaine Youtube, Actibloom diffuse de 100 tutoriels gratuits pour les enfants de 3 à 12 ans. On apprécie les qualités pédagogiques de ces vidéos qui nous donnent des conseils précis pour bien enseigner les gestes techniques.[…] »

Lancers : « L’équipe EPS du Cantal a élaboré des modules d’apprentissage « Lancer fort, loin et avec précision ». Très pratiques, ces fiches prêtes à être imprimées accueillent des jeux pour entrer dans l’activité et dans la technicité : augmenter l’amplitude du geste, attraper de différentes façons, doser son énergie… Pour les graines de champions ! »