Actualité du monde de l’éducation du 4 au 10 avril 2019

Le bulletin de veille est une sélection d’articles, hebdomadaire (hors vacances scolaires), réalisée par le documentaliste de l’ISFEC AFAREC IdF sur l’actualité du monde de l’éducation.

Sommaire

PARU AU JOURNAL OFFICIEL (JO), AU BULLETIN OFFICIEL (BO)

« Les programmes de l’enseignement professionnel publiés » au Journal Officiel n°0084 du 9 avril 2019

« Le Journal officiel du 9 avril publie [17 arrêtés dans la partie « Décrets, arrêtés, circulaires » ; « Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse »] les nouveaux programmes de CAP et de bac professionnel. Ils entrent en application à la rentrée malgré leur rejet par le CSE.

Ces programmes ont été rédigés en seulement deux mois.  Comment cela est-il possible ?

Le lycée professionnel suscite peut-être moins d’intérêt rue de Grenelle que le lycée général. Et les horaires sont tellement allégés avec le nouveau bac pro que la rédaction est accélérée. Ainsi, selon l’APHG, en Bac Pro, il est question d’1H30 d’histoire-géo seulement par semaine en 2nde et d’1H en Terminale.

L’enseignement général est particulièrement réduit par la réforme. Avec l’obligation de choisir entre les options insertion professionnelle  et poursuite d’études en terminale, cela confirme l’intention ministérielle de bloquer l’entrée des lycéens professionnels dans le supérieur. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019

Arrêté publié dans le Journal Officiel n°0082 du 6 avril 2019 – fixant le nombre de contrats offerts en 2019 aux concours externes et au troisième concours pour le recrutement de maîtres dans les établissements d’enseignement privés sous contrat du premier degré

Arrêté du 11 février 2019 fixant le nombre de contrats offerts en 2019 aux concours externes et au troisième concours pour le recrutement de maîtres dans les établissements d’enseignement privés sous contrat du premier degré

 Arrêté publié dans le Journal Officiel n°0082 du 6 avril 2019 – fixant la répartition du nombre de contrats offerts au titre de l’année 2019 au concours externe, au concours externe spécial de et en langue régionale et au troisième concours d’accès à l’échelle de rémunération des professeurs des écoles des établissements d’enseignement privés sous contrat

Arrêté du 11 février 2019 fixant la répartition du nombre de contrats offerts au titre de l’année 2019 au concours externe, au concours externe spécial de et en langue régionale et au troisième concours d’accès à l’échelle de rémunération des professeurs des écoles des établissements d’enseignement privés sous contrat

 Arrêté publié dans le Journal Officiel n°0084 du 6 avril 2019 – fixant au titre de l’année 2019 la répartition des postes offerts aux concours externe, concours externe spécial, troisième concours, second concours interne et second concours interne spécial de recrutement de professeurs des écoles

Arrêté du 4 avril 2019 fixant au titre de l’année 2019 la répartition des postes offerts aux concours externe, concours externe spécial, troisième concours, second concours interne et second concours interne spécial de recrutement de professeurs des écoles

 Arrêté publié dans le Journal Officiel n°0084 du 6 avril 2019 – fixant au titre de l’année 2019 le nombre de postes offerts à la session supplémentaire du concours externe de recrutement de professeurs des écoles stagiaires (académies de Créteil et de Versailles)

Arrêté du 4 avril 2019 fixant au titre de l’année 2019 le nombre de postes offerts à la session supplémentaire du concours externe de recrutement de professeurs des écoles stagiaires (académies de Créteil et de Versailles)

 Note de service publiée dans le Bulletin Officiel n°14 du 4 avril 2019 – Programme national d’œuvres pour l’enseignement de français pour l’année scolaire 2019-2020

Classes de première générale et de première technologique

Programme national d’œuvres pour l’enseignement de français pour l’année scolaire 2019-2020

Note de service n° 2019-032 du 1-4-2019- NOR MENE1908240N

 Arrêté publié dans le Bulletin Officiel n°14 du 4 avril 2019 – Organisation et volumes horaires des enseignements du cycle terminal des lycées sanctionnés par le baccalauréat général : modification

Baccalauréat général

Organisation et volumes horaires des enseignements du cycle terminal des lycées sanctionnés par le baccalauréat général : modification

Arrêté du 22-2-2019 – J.O. du 21-3-2019- NOR MENE1905810A

 Décret publié dans le Bulletin Officiel n°14 du 4 avril 2019 – Sections de techniciens supérieurs – Modalités d’admission : modification

Sections de techniciens supérieurs

Modalités d’admission : modification

Décret n° 2019-215 du 21-3-2019 – J.O. du 22-3-2019- NOR ESRS1835773D

 ARTICLES (1er et 2nd degré)

 Philippe « Meirieu : L’élève au centre »

 « « Cette formule, si l’on veut bien la considérer sereinement, n’a rien de scandaleux. D’abord parce qu’elle évoque précisément « l’élève » et non « l’enfant ». Elle ne renvoie donc ni à la représentation naïve de l’enfance – douceur, curiosité, créativité sous les yeux de parents émerveillés –, ni à son corollaire et antonyme, le garnement capricieux et tout-puissant tyrannisant les adultes.

« L’élève », c’est l’enfant confronté à des apprentissages qui lui sont imposés (les programmes), dans un cadre structuré (l’École), obéissant à des principes rigoureux : ici, l’exigence de précision, de justesse et de vérité doit toujours l’emporter sur la loi du plus fort ainsi que sur tous les phénomènes d’emprise.

« L’élève », c’est celui que l’on « élève »… ou, plus exactement, que l’on aide à s’élever ».

Philippe Meirieu revient dans ce beau texte sur une formule qui a fait polémique.  » À ceux qui revendiquent de placer le maître au centre, il faudra toujours expliquer que, si sa présence est absolument indispensable, il doit aussi savoir s’effacer, au risque, sinon, d’entretenir une dépendance et d’interdire l’accès à toute véritable autonomie. À ceux qui imaginent qu’un système éducatif peut ne pas avoir de « centre », il faudra toujours faire remarquer – avec tout l’humour nécessaire – que l’usage du premier budget de l’État, le déploiement de la plus grosse entreprise de France, le fonctionnement quotidien d’une institution faite de milliers de rouages complexes, accompagnée par une infinité de comités en tous genres et orchestrée par une hiérarchie particulièrement imposante… ne peuvent décemment pas être mis en échec parce que, soudain, le cancre de Prévert est pris d’un fou rire irrépressible et décide de tout effacer. Ce qui serait dérisoire, c’est d’ignorer le pouvoir du cancre. Le prendre au sérieux, c’est faire de l’Éducation nationale une institution dont l’ambition – et c’est toute sa grandeur – est assignée à une laborieuse modestie » »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019

« Enseignement » [« Il n’y a pas d’âge pour apprendre à parler couramment une langue étrangère » – « Les enfants apprennent-ils l’anglais grâce aux séries ? »]

«  […] Il n’y a pas d’âge pour apprendre à parler couramment une langue étrangère

« Presque tout le monde est capable d’apprendre à parler à peu près n’importe quelle langue, à peu près à n’importe quel âge. Il n’est même pas vrai que les enfants les plus jeunes apprennent les langues plus vite que ceux qui sont un peu plus âgés : si vous exposez différents groupes d’âge au même volume d’enseignement dans une langue étrangère, les plus âgés s’en sortiront invariablement mieux, pour leurs premiers pas, comme sur le long terme ».

Les enfants apprennent-ils l’anglais grâce aux séries ?

« Rien ne vaut les interactions pour apprendre, ni de véritables cours. Alex Taylor estime même qu’il manque aux Français un cours sur la musique de la langue anglaise, l’alternance des syllabes prononcées et écrasées. « L’environnement en anglais, les voyages linguistiques ou les nounous anglophones, ce n’est pas donné à tout le monde », objecte Eugène Ernoult, le cofondateur de Pili Pop, une appli du groupe Fleurus d’aide à l’apprentissage de l’anglais et de l’espagnol pour les enfants de 5 à 10 ans. C’est là que le bain linguistique apporté par les séries, applis ou jeux vidéos en réseaux peut aider, mais aider seulement… » »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 8 avril 2019 réalisée par Géraldine Duboz

« Réformes et remous » [« La cantine à 1 euro lancée d’ici la fin avril [2019] »]

« La cantine à 1 euro lancée d’ici la fin avril

« Les enfants ne devraient plus arriver à l’école le ventre vide. La secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, a annoncé dimanche le lancement des petits-déjeuners gratuits pour les élèves des quartiers défavorisés dans huit académies test à partir du 17 avril, avant leur généralisation en septembre.

Parallèlement, « la cantine à 1 euro » sera, elle, lancée « d’ici à fin avril », selon son cabinet.

« Les communes qui s’engagent recevront une aide de l’État de 2 euros par repas, sachant qu’il coûte en moyenne 4,50 euros. Ça concernera jusqu’à 10. 000 communes », précise Christelle Dubos dans une interview au Journal du Dimanche. » […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 8 avril 2019 réalisée par Géraldine Duboz

« Ça grippe » [« Education nationale: plus de 40 ans de réformes et de contestations » – « Les ratés de la méthode Blanquer par Philippe Watrelot »]

« Vidéos. Education nationale : plus de 40 ans de réformes et de contestations

“CHRONOLOGIE – Un vent de colère souffle contre le projet de loi de Jean-Michel Blanquer sur « l’école de la confiance ». En France, une réforme de l’éducation, sans conflits, cela n’existe (presque) pas.”

Les ratés de la méthode Blanquer par Philippe Watrelot dans Alternatives-économiques

“Lorsque le projet de « loi pour une école de la Confiance » a été présenté à l’Assemblée Nationale à la fin du mois de janvier, beaucoup la considérait comme une loi mineure. Une sorte de « cavalier législatif » destiné avant tout à faire passer par la loi la promesse présidentielle d’extension de l’instruction obligatoire à 3 ans. Mais on a découvert petit à petit que ses 25 articles abordent bien d’autres sujets. C’est donc loin d’être « une loi pour rien »” […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 4 avril 2019 réalisée par Bernard Desclaux

« Brexit : Ce que ça change »

« « Jusqu’au 12 avril, le Royaume-Uni reste donc un État membre de l’Union. À compter de cette date en revanche, aucune option ne peut être exclue. Il est donc nécessaire de se préparer à tous les scénarios : un accord de retrait ratifié par les deux parties, ou l’absence d’accord. »

[Sur le site France Diplomatie] les affaires étrangères font le point sur ce qui se passe quand on veut se rendre en Angleterre ou quand on est britannique et qu’on veut se rendre en France. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 avril 2019

« Réflexions » [« Les « pédagogistes » ont-ils ruiné l’école ? par Philippe Watrelot »]

« Les « pédagogistes » ont-ils ruiné l’école ? par Philippe Watrelot dans le Hors-série n°117 d’Alternatives-économiques

“Plus que du zèle des pédagogues, l’école française souffre de n’avoir pas su se renouveler pour faire face à la massification et à la démocratisation du système scolaire.

« Si l’école s’est dégradée, c’est à cause des pédagogistes ! » Ce discours, on l’entend souvent, pas seulement au comptoir du café du commerce ou sur les réseaux sociaux, mais aussi chez les hommes politiques.

Durant la dernière campagne présidentielle, François Fillon avait fustigé les « pédagogistes prétentieux », tout comme Marine Le Pen. Plus récemment encore, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a lui aussi repris ce terme péjoratif et affirmé vouloir en finir avec le « pédagogisme ».

Ce discours, basé sur la déploration de la baisse de l’ »exigence » et la nostalgie d’une école mythifiée, est aussi un filon de librairie. On ne compte plus le nombre de pamphlets sur ce sujet depuis une quarantaine d’années. Il ne s’agira pas ici d’alimenter ce débat un peu vain, mais surtout de saisir ce prétexte pour réfléchir à l’évolution de l’école.” […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 3 avril 2019 réalisée par Bernard Desclaux

ÉDUCATION ET NUMÉRIQUE (1er et 2nd degré)

« Comment analyser le numérique en contexte scolaire ? »

« Plusieurs études parues récemment ou à paraître prochainement, sur le numérique éducatif méritent qu’on s’interroge au moment où le ministre semble « délaisser » la question du numérique éducatif.

En premier lieu, l’enquête « Evaluent« , du ministère de l’éducation, qui étudie les usages des ENT dans le quotidien des établissements scolaire.

Ensuite l’enquête « eCarto« , de la Caisse des Dépôts et Consignation qui se présente comme « l’observatoire des territoires numériques éducatifs ».

A ces enquêtes s’ajoute celle appelée ETIC (qui est aussi utilisée par eCarto) sur les équipements des établissements.

Et enfin l’enquête « Profetic » qui tente de cerner les pratiques numériques des enseignants et dont on attend la publication 2018 (la dernière remonte à 2016) […] »

Article de Bruno Devauchelle parue dans l’expresso du 8 avril 2019

« Bruno Devauchelle : Accès à Internet, il est trop tard… »

« Derrière les plaintes contre les réseaux qui « rament » se cachent de vraies évolutions techniques, économiques et finalement sociales. Quand l’accès permanent au réseau devient nécessaire de nouvelles inégalités apparaissent. Surtout « cette dépendance a des conséquences multiples dont la principale est l’impossibilité pour la personne, le sujet, de maîtriser la totalité de son « espace informationnel », rappelle Bruno Devauchelle. Un problème que les enseignants vont devoir affronter. […] »

Chronique de Bruno Devauchelle parue dans l’expresso du 5 avril 2019

1er DEGRÉ

Ecole élémentaire : « Aménager sa classe »

« « Depuis que je m’intéresse à l’aménagement de la classe, j’ai fait beaucoup de changements ! Ils interviennent au fil de mes lectures, de mes rencontres (beaucoup d’échanges sur les réseaux, merci à vous pour tout ça, c’est tellement riche !)… Et une fois qu’on s’intéresse à ce sujet, on ne le lâche plus ! On rejoint des groupes Facebook qui permettent beaucoup d’échanges, qui nous font voir ce qui existe à travers le monde ».

Delphine, qui tient le blog Tablettes et pirouettes, montre l’évolution de sa salle de classe de Ce2/Cm1 au fil du temps. On y voit l’apparition d’un coin cocon, un espace bibliothèque, des ballons pour s’asseoir etc. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 10 avril 2019

Ecole maternelle : « Jardinage […] »

« « Je ne suis pas très douée en jardinage à l’école. Même les haricots refusent parfois de pousser dans ma classe ! Mais je persévère… grâce notamment à l’enthousiasme contagieux de mes twitcollègues ! »

Christine Lemoine présente [sur son blog Matern’ailes : pratiques et ressources de cycle en maternelle] ses ateliers « jardinage » : tri de graines, comptage, dessin, tableaux de graines etc. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 10 avril 2019

Mathématiques : « Rémi Brissiaud : Sur la baisse en calcul au CM2, en réponse à Jean-Paul Fischer »

« Il faut remercier le Café Pédagogique de publier des analyses différentes de la récente note de la DEPP. Il est en effet impératif de s’interroger sur les raisons de l’effondrement des performances en calcul des écoliers français entre 1987 et 2017 et il faut espérer que, suite à cette note, l’école profitera de débats analogues à ceux qui ont précédé les programmes 2015 et qui ont largement contribué à façonner leur contenu. Cependant la contribution de Jean-Paul Fischer, sur le Café Pédagogique du 9 avril, peut être source de confusions chez les professeurs des écoles. Suite à son texte, plusieurs questions méritent d’être posées :

1°) Les quelques faiblesses méthodologiques de l’étude de la DEPP changent-elles radicalement les conclusions qu’il convient d’en tirer ?

2°) La recherche « Arithmétique et Compréhension à l’École élémentaire » (ACE), dont Jean-Paul Fischer est l’un est principaux animateurs, recommande-t-elle l’enseignement du comptage-numérotage ? Nous verrons que non, tout au contraire.

3°) La nouvelle note de la DEPP donne-t-elle des arguments supplémentaires en faveur du rejet de l’enseignement du comptage-numérotage ? Nous verrons que oui. […] »

Article de Rémi Brissiaud paru dans l’expresso du 10 avril 2019

Mathématiques : « Jean-Paul Fischer : Sur le déclin des performances en calcul [en CM2 suite à la parution de l’étude de la Depp n°19.08] »

« Premier auteur français d’une thèse de Didactique des mathématiques et professeur émérite de l’Université de Lorraine, Jean-Paul Fischer relativise la portée de la dernière étude de la Depp [n°19.08, mars 2019] sur 30 ans de résultats en calcul en Cm2. « Tout cela concourt à voir l’étude de la Depp non pas comme une évaluation de la qualité de l’enseignement scolaire mais plutôt comme une comparaison d’intérêt historique.

J’attribue alors la décrue des résultats entre 1987 et 2017 à des causes multiples (aussi sociologiques, dont je n’ai pas parlé) dont l’addition, la conjugaison et l’interaction m’échappent en grande partie. Parmi ces causes, je ne rejette pas totalement celle de l’influence des programmes scolaires. » […] »

Article de Jean-Paul Fischer paru dans l’expresso du 9 avril 2019

2nd DEGRÉ

« Classe inversée en maths et en histoire-géo : reportage » au collège Le Saussay de Ballancourt

« Au collège Le Saussay de Ballancourt, deux enseignants font cours autrement. Nous les avons suivis pour comprendre comment et pourquoi ils font la classe inversée et quels bénéfices en tirent les élèves. Reportage en images. […] »

Article de Najoua Azlag paru le 9 avril 2019 sur le site vousnousils : l’e-mag de l’éducation

« Des posters pour les maths » proposés par le site « Les sorciers de Salem » (CNRS)

« « Les maths ça sert à rien ». C’est un des posters proposés par « les sorciers de Salem », un site du CNRS.

Le site propose aussi des posters sur les fractales, le pliage d’une carte routière, les pavages, les bulles, des problèmes de coloriage etc. De quoi orner les murs de la salle de maths et faire réfléchir les élèves. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019

« SVT : Un Escape Game pour quoi faire ? »

« « Concevoir un escape game pour ses élèves demande un temps de réflexion et de préparation assez important (la plupart vous parleront de dizaines d’heures… et c’est vrai !).

Cependant l’investissement initial est largement compensé par le plaisir de la conception, notamment si elle a lieu au sein d’une équipe d’enseignants, et surtout la satisfaction de voir les élèves se prendre au jeu et en trouver le cheminement intellectuel », explique Mélanie Fenaert sur le site [SVT] de [l’académie de] Versailles.

« Le défi-évasion permet la mise en œuvre des savoir-faire spécifiques de notre matière, mais aussi de compétences comme l’autonomie, la collaboration/coopération, l’intelligence collective, la démarche d’investigation. Les élèves y vivent des émotions fortes, qui font qu’ils se souviendront longtemps des énigmes qu’ils ont affrontées, et, si le débriefing a été bien mené, des notions qui les accompagnent ». Elle insiste sur la phase d’institutionalisation qui doit accompagner le jeu. L’article propose une dizaine d’escape games prêts à l’emploi pour les SVT. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019

« Enseignement » [« Professeur documentaliste : l’art d’éveiller les esprits »]

« […] Professeur documentaliste : l’art d’éveiller les esprits

« Dans les collèges et lycées, les centres de documentation et d’information (CDI) sont des lieux que tous les élèves, sans exception, fréquentent un jour.

Une bonne occasion pour mettre en lumière les professionnels chargés d’accueillir les jeunes, mais aussi de participer à leur formation.

Jadis, l’image d’un(e) documentaliste avait quelque chose de rigide, et quasiment aucun lien avec le corps enseignant, mais les choses ont changé. « Le professeur donc a deux casquettes », ajoute Sarah Muller. Celui de la gestion d’un centre de ressources en tant que tel (livres brochures, veille, achat, commandes, mise en valeur du fonds en fonction des besoins des usagers…).

Le second volet est bien entendu la fonction pédagogique, « Ce côté où on enseigne l’info documentaire, la recherche d’information dans les documents numériques ou papiers, la quête de fiabilité des sources, tout ce qui est en lien avec l’éducation aux médias ». » […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 8 avril 2019 réalisée par Géraldine Duboz

« Enseignement » [« Baisse du niveau des élèves en maths : « On a une école qui fait peur », regrette un professeur »]

« Baisse du niveau des élèves en maths : « On a une école qui fait peur », regrette un professeur

« Bertrand Galliot, enseignant en lycée, estime que les élèves n’osent pas faire part de leurs difficultés aux professeurs.

Les petits Français de plus en plus mauvais en mathématiques. C’est ce que révèle une étude de l’agence statistiques du ministère de l’Education nationale. Un constat partagé par Bertrand Galliot, professeur de maths en lycée et coordinateur du site de soutien scolaire « Les bons profs ». D’après lui, il y a « des élèves au lycée qui ne savent pas compter de deux en deux ».

La faute à « une école qui fait peur » et des professeurs qui ont du mal à arrêter leurs cours pour aider un élève qui confie ses difficultés ». […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 8 avril 2019 réalisée par Géraldine Duboz

Lettres : « Mickaël Pied : Lire, élire, écrire des récits fantastiques »

« Professeur de français au collège Pierre de Ronsard à Poitiers, Mickaël Pied a mené une séquence autour de la nouvelle fantastique.

Les buts poursuivis sont de favoriser l’autonomie et l’investissement des élèves ainsi que de modifier leur regard sur l’écriture. Les élèves sont amené.es à découvrir de nombreux textes, à choisir ceux qui seront étudiés, à s’en inspirer pour écrire une nouvelle fantastique enrichie de photographies prises aux alentours du collège.

Moodle et des tablettes numériques sont utilisées pour accompagner le travail, mutualiser les textes et les productions, favoriser l’écriture et la mobilité »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 8 avril 2019

Lettres : « Christelle Lacroix : Un twittconte très éducatif »

« Il était une fois des personnages qui disposaient d’un smartphone et l’utilisaient pour tweeter au fur et à mesure de leurs aventures.

Tel est le principe des Twittcontes dont les 6èmes de Christelle Lacroix viennent d’écrire un nouvel épisode au collège La Malassise à Longuenesse dans le Pas-de-Calais.

Les élèves ont préparé et mené via le réseau social l’adaptation d’une pièce de théâtre, « Complot dans le Dico », sur le thème des « risques domestiques et numériques »

Bilan de Gaspard : « ce projet m’a apporté beaucoup de joie, du savoir-faire. Je dis savoir-faire car nous avons appris à écrire un tweet. ». Bilan de Violette : « ce projet m’a appris à être soudée avec d’autres personnes. »

Bilan de Gabin : « c’est une bonne expérience à faire pour plus tard nous entraider. »  Bilan de Raphaël : « Ça m’a apporté la conscience des risques de la vie de tous les jours ». [Retrouvez ici un padlet avec les retours sur le Twittconte : complot dans le dico]

Eclairages de l’enseignante sur un beau travail de « lecture/écriture collaborative, culturelle et sociale »… […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 8 avril 2019

« La place des maths dans la réforme Blanquer : entretien avec la présidente de l’APMEP »

« Quel avenir pour l’enseignement des mathématiques dans la réforme du lycée et du baccalauréat ?

Entretien avec Alice Ernoult, présidente de l’ [Association des Professeurs de Mathématiques de l’Enseignement Public] APMEP et professeure de mathématiques en classe préparatoire économique et commercial au lycée François Ier au Havre. […] »

Article de Mehdi Bautier paru le 5 avril 2019 sur le site vousnousils : l’e-mag de l’éducation

Histoire-Géo[graphie] : « Appliquer les nouveaux programmes de 2de et 1ère »

« En donnant les enjeux, les points de vigilance et la place des « points de passage et ouverture » des nouveaux programmes de 2de et 1ère d’histoire-géo (lycée général), le site académique de Limoges veut « donner quelques pistes d’approche des programmes » et  » engager une réflexion sur ces programmes » applicables à la rentrée.

A noter le PPO sur la Somme : « 1916 : la Bataille de la Somme : si la bataille de Verdun est largement travaillée au collège, la bataille de la Somme permet de faire état de la plus meurtrière de la guerre sur le front de l’Ouest (plus d’un million de morts) pour des évolutions peu signifiantes en termes de gains territoriaux pour les alliés. Caractérisée par l’usage des premiers blindés, elle permet de faire état de l’implication des soldats britanniques et de l’empire britannique pour lesquels elle constitue une trace mémorielle marquante »…

A noter aussi le document sur les capacités travaillées au lycée »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 avril 2019

Histoire-Géographie « Clarisse Gauthier : Un sketchnote pour favoriser l’oral […] »

« Dessiner pour mieux maitriser son expression orale. C’est le pari fait par Clarisse Gauthier, professeure d’histoire-géographie au collège de Saint Jean d’Illac (33). En apprenant à transformer leurs notes en sketchnote les élèves font un travail d’interprétation qui les aide aussi à mémoriser.

A l’oral le sketchnote permet de s’affranchir de la trace écrite pour exprimer sa pensée. […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 avril 2019

Lycée technologique : « Rénovation de la série STMG »

« Le site Eco gestion de Lyon publie les documents du séminaire national sur la rénovation de la filière STMG qui s’est tenu fin mars à Nanterre. On trouvera sur le site les documents des interventions dans les différentes disciplines : droit, management, économie etc. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 avril 2019

Anglais/Histoire-Géographie : « Lee Cook : Enseigner la diversité en cours […] » (collège)

« Il y a bien des façons d’aborder Londres en cours d’anglais. Lee Cook, professeur au collège de l’Europe à Bourg de Péage (Drôme), utilise cette ville mondiale pour un cours sur la diversité. Il aborde aussi la question en s’appuyant sur la création vidéo. Et il le fait en lien avec le professeur d’histoire-géographie.

Trois bonnes raisons pour l’interroger.

Dans ce gros collège de banlieue, Lee Cook travaille sur Londres en 4ème et 3ème avec un collègue d’histoire-géographie, Sylvain Beaumont. […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 avril 2019

« Espagnol : La compréhension audiovisuelle »

« Le site [espagnol] de Rouen publie le powerpoint de César Ruiz Pisano utilisé lors d’une formation sur la compréhension audiovisuelle au service de la compétence culturelle : la série télévisée comme support de cours ». »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 avril 2019

Géographie : « Bien-être : Sophie Gaujal : L’approche sensible en cours […], un ingrédient du bonheur ? »

« L’expression artistique, la sensibilité sont des chemins qui peuvent amener à la géographie.

Sophie Gaujal, professeure d’histoire-géographie au lycée J Prévert de Boulogne-Billancourt, porte cette conviction avec une sureté qui a déjà entrainé de nombreux enseignants.  Son travail sur la cartographie sensible s’articule entre géographie de terrain et pratique artistique. Ses recherches portent sur l’articulation de la géographie spontanée et de la géographie raisonnée, c’est-à-dire de la manière dont l’expérience sensible de l’espace peut être intégrée dans le cours de géographie. Pour cela, elle expérimente différentes pratiques artistiques comme la performance, la photographie, la visite sensible et la carte sensible. Elle s’en explique dans cet entretien. […] »

Article de Séverine Colinet paru dans l’expresso du 4 avril 2019

« EMI : L’Europe lance […] [site internet des] « décodeurs » [de l’Europe] »

« En vue des élections européennes qui se tiendront le 26 mai prochain en France, la Commission européenne lance un nouveau site Internet des « Décodeurs de l’Europe » afin de rendre plus accessible et plus réactif le décryptage des idées reçues ou mythes sur l’Europe. […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 avril 2019

« Documentation : Pourquoi enrichir le fonds poésie du CDI ? »

« « Le fonds poésie est rarement le plus emprunté. Avant d’insuffler une envie aux élèves, peut-être avons-nous besoin nous-mêmes de nous confronter aux préjugés dont elle fait l’objet et d’en mieux cerner les enjeux ? »

Sur le site académique de Poitiers, Marine Boulogne s’appuie sur trois essais de Jean-Pierre Siméon pour revenir sur les préjugés sur la poésie et surtout les enjeux de la confrontation à la poésie.

« Chaque lecture de poème exerce la conscience à inventer des modes de compréhension actifs, originaux, imprévus, donc intensément libres. Or, j’ai la conviction que cet exercice de l’intelligence par la lecture du poème qui est exercice du doute, passion de l’hypothèse, alacrité de la perception, goût de la nuance, et qui rend à la conscience son autonomie et sa responsabilité, trouve son emploi dans la lecture du monde ».

La poésie en appui à l’EMI ? »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 4 avril 2019

« Divers » [« Parcoursup, acte 4 : la phase d’examen des dossiers de candidature et de préparation des réponses aux demandes d’admission »]

« Parcoursup, acte 4 : la phase d’examen des dossiers de candidature et de préparation des réponses aux demandes d’admission par Bruno Magliulo, Formateur/conférencier/auteur Orientation scolaire et professionnelle

“Le 3 avril 2019, la phase de finalisation des dossiers de candidature et de confirmation des vœux s’achève sur Parcoursup. S’ouvre alors une période de six semaines durant laquelle les équipes d’examinateurs de chaque formation recrutant via la plateforme Parcoursup vont , jusqu’au 14 mai, se pencher sur le contenu des dossiers de candidature les concernant, les classer, et préparer les réponses qu’ils enverront à chaque candidat à compter du 15 mai 2019.

Cette logique du classement préside désormais à l’ensemble des formations qui recrutent leurs étudiants de première année via la plateforme Parcoursup, y compris dans le cas des formations non sélectives. Cela est très compréhensible en ce qui concerne les formations sélectives (classes préparatoires, écoles, bi licences, IUT, BTS, bachelors …). Il est par contre plus surprenant de constater qu’il en va également ainsi pour les formations universitaires non sélectives.” […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 4 avril 2019 réalisée par Bernard Desclaux

RADIO, TV, VIDÉOS…

Vidéo Canal U : « Colloque international : Polyhandicap et processus d’apprentissage »

« Retrouvez en streaming gratuit sur Canal U les interventions du colloque international « Polyhandicap et processus d’apprentissage » de l’INSHEA à l’université Paris Nanterre. La chaîne Canal U de l’INSHEA. »

In La lettre de l’INSHEA n°53, 9 avril 2019

Vidéo : « Fais MOIS un signe » : expression en Langues des signes française

« L’INSHEA vous présente « Fais mois un signe ». Chaque mois, une capsule vidéo pour découvrir une expression en Langue des signes française (LSF) partagée sur nos réseaux (Facebook, Twitter, LinkedIn) et notre chaîne Youtube. »

In La lettre de l’INSHEA n°53, 9 avril 2019

COLLOQUES, SÉMINAIRES, EXPOSITIONS, MOOC…

« Réflexions » [Discours de Sophie Cluzel ainsi que celui de Jean-Michel Blanquer « au colloque sur l’Intelligence Artificielle au service des enseignants pour assurer l’inclusion et le développement des capacités de chaque élève » organisé par #Leplusimportant au Collège de France]

« […] Discours de Sophie CLUZEL au colloque IA organisé par #Leplusimportant au Collège de France

“Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargée des personnes handicapées et Jean Michel Blanquer , ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse ont ouvert les travaux du colloque sur l’Intelligence Artificielle au service des enseignants pour assurer l’inclusion et le développement des capacités de chaque élève organisé au Collège de France par le Think Tank #Leplusimportant.”

Discours de Jean Michel BLANQUER au colloque organisé par #Leplusimportant […] »

D’autres vidéos sur ce colloque sont également à regarder sur la chaîne YouTube de Bernard Tran

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 3 avril 2019 réalisée par Bernard Desclaux

RAPPORTS, ETUDES, THÈSES, REVUE…

« Apprendre par [le] corps avec la revue E-changer »

« « L’articulation entre corps et esprit est encore un angle assez mort à l’école. Pourtant, comment penser la personne en délaissant radicalement son enveloppe au profit exclusif de ce qui se jouerait à l’intérieur et sans lien entre les deux ?

Et lorsque l’on s’intéresse à ce corps, c’est encore très souvent pour le contraindre, le discipliner avec l’idée de permettre à l’esprit d’apprendre. »

La revue académique E-changer [n°08, printemps 2019] propose des expériences originales : apprendre par le corps le cours de français (en utilisant par exemple le yoga), sensorialiser les savoirs en lycée professionnel (en présentant les sujets étudiés en français et histoire par une approche sensorielle) par exemple… »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 10 avril 2019

Etude : « Que sait-on de l’effet des pairs sur la réussite des élèves ? »

« « Au sein d’un établissement, les élèves sont influencés par la composition socio-économique et le niveau scolaire de leurs pairs. Les élèves de milieu défavorisé, ou en difficulté scolaire, y sont en général plus sensibles ».

Denis Fougère (CNRS), Pauline Givord (Insee), Olivier Monso et Claudine Pirus (Depp) publient pour le Liepp Sciences Po une étude que l’effet de pairs dans l’enseignement primaire et secondaire.

Des effets difficiles à évaluer ce qui explique les conclusions prudentes des auteurs. Les résultats des recherches tendent à montrer l’intérêt de la mixité sociale dans les établissements scolaires, un objectif perdu de vue aujourd’hui alors que la France a un des systèmes scolaires les plus inégalitaires. […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019

Etude : « Que sait-on de l’effet professeur dans la réussite des élèves ? »

« Avoir un bon enseignant améliore-t-il les résultats des élèves ? On sait qu’en France le ministère travaille la question. Il dispose d’ailleurs maintenant de tests nationaux nominatifs permettant d’évaluer « l’efficacité  » des enseignants de CP.

Dans ce contexte, l’étude [en anglais] de Michela Braga (Bocconi University), Daniele Checchi (University of Milan), Christelle Garrouste (Paris 12) et Francesco Scervini (University of Pavia) apporte un éclairage plus large puisque portant sur 50 pays. Ils publient une étude sur les effets des réformes des statuts enseignants sur les résultats des élèves de CM1 en utilisant les résultats de PIRLS. […] »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019

« Autisme et troubles du neuro-développement : 1er bilan du gouvernement »

« Le gouvernement vient de communiquer un premier bilan sur sa stratégie pour améliorer la qualité de vie des personnes avec autisme et troubles du neuro-développement. Cette stratégie porte sur l’ensemble du parcours de vie des personnes, de la toute petite enfance à l’âge adulte. »

In La lettre de l’INSHEA n°53, 9 avril 2019

« Géo[graphie]/SES : Le[s] T[ableaux] de l’E[conomie] F[rançaise] 2019 est paru »

« Faut-il encore présenter les Tableaux de l’économie française [TEF] ?

L’édition 2019, comme les précédentes, fait le point sur le territoire, la population, l’emploi, les conditions de vie (dont l’enseignement), l’économie et le système de production de la France. »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 5 avril 2019

« Divers » [Rapport Cedefop : « L’évolution de la nature et du rôle de l’enseignement et de la formation professionnels en Europe »]

« […] L’évolution de la nature et du rôle de l’enseignement et de la formation professionnels en Europe (Publication du [Centre européen pour le développement de la formation professionnelle] Cedefop) Rédigé par Claudia Manuel de Condinguy

“Ce rapport est la sixième d’une série réalisée dans le cadre du projet Cedefop intitulé L’évolution de la nature et du rôle de l’EFP (2016-2018).

Sur la base d’une analyse des développements intervenus entre 1995 et 2015, le rapport fournit des informations importantes sur les développements et les processus de changement liés à l’enseignement et à la formation professionnels des niveaux supérieurs (niveaux 5 à 8 du cadre européen des certifications).” […] »

In la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 4 avril 2019 réalisée par Bernard Desclaux

SITES A CONSULTER, APPLIS A TESTER

« Hellink : Un jeu pour traquer les Fake News »

« « Au fil d’une dizaine d’heures de jeu, vous devrez à chaque chapitre rechercher des informations en rebondissant d’un mot-clé à l’autre, puis confronter les mensonges de vos adversaires en pointant les incohérences dans leurs sources d’informations ».

Réalisé par Sorbonne Université, le jeu gratuit Hellink s’adresse aux lycéens et étudiants. « Au fil d’une dizaine d’heures de jeu, vous devrez à chaque chapitre rechercher des informations en rebondissant d’un mot-clé à l’autre, puis confronter les mensonges de vos adversaires en pointant les incohérences dans leurs sources d’informations ». »

Article de François Jarraud paru dans l’expresso du 9 avril 2019